Le Flatpicking, c’est quoi ?

La réponse la plus simple et la plus générale est que le « flatpicking » est une technique de  la guitare qui se joue avec un médiator ( ou plectre ) par rapport à l’utilisation des doigts pour le finger-picking ou le fingerstyle. Interrogé sur les raisons qui feraient qu’un guitariste préférerait utiliser un simple médiator plutôt que ses doigts, Dan Crary (une star du flatpicking aux USA) a répondu en disant: « La réponse semble être que le plectre, un simple morceau de plastique ou nylon ou écaille de tortue, ou toute matière qu’un guitariste peut tenir entre son pouce et son index est capable de faire sortir d’une guitare à cordes acier ce que rien d’autre ne peut faire.  »

Entre les années 1800 et jusqu’aux années 1930, aux Etats-Unis , la guitare était traditionnellement et principalement utilisée comme un instrument rythmique. Et puis, de plus en plus de guitaristes commencèrent à jouer des solos sur leur guitare au cours des années 1940 et 50, deux styles principaux ont émergé: le « fingerstyle  » et le « flatpicking . » Le terme « flatpicking » a son origine auprès de guitaristes acoustique de country traditionnelle et de bluegrass qui utilisaient un médiator. Ce médiator fut nommé « flat pick » ou « straight pick. » Le terme « flatpick » leur permettait de se distinguer par rapport à la technique  » fingerstyle  » qui utilisait les doigts , des onglets de pouce ou de doigts pour pincer les cordes de la guitare (comme Merle Travis , Chet Atkins, Maybelle Carter , Lester Flatt , Carter Stanley , Edd Mayfield , et autres ) .

Avec ces paramètres à l’esprit, nous pouvons maintenant définir le  » flatpicking  » comme une technique qui permet de jouer de la guitare acoustique à cordes métal avec un médiator. Bien que le terme est le plus souvent utilisé dans les milieux du bluegrass, d’autres styles de musique sont considérés comme étant du flatpicking tels que le old-time (fiddle tunes), la country, le celtique, la new acoustic (acoustic jazz, newgrass), folk, gypsy jazz, swing, la musique western, le blues acoustique et le rock acoustique.

Pendant les années 1960 et 70 la technique du flatpicking est devenue plus répandue que le fingerstyle et plus important dans le bluegrass, la musique folk et traditionnelle . Les plus connus des flatpickers de cette époque sont ces grands de la guitare comme Doc Watson , Dan Crary, Clarence White, Tony Rice, Norman Blake, Larry Sparks, Charles Sawtelle, et Russ Barenberg.

Ce qui a commencé comme une technique pour jouer des airs de violon dans l’ancien temps et la musique bluegrass a fleuri dans une technique de proportions musicales larges et variées .

Revenir au Sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.