Les Gammes Relatives

La gamme majeure naît à partir de trois sons générateurs appelés notes tonales. Ces notes sont: le son générateur principal, sa quinte inférieure et sa quinte supérieure.

Les Gammes Relatives

Ces trois sons générateurs et leurs harmoniques naturelles engendrent trois accords majeurs parfaits: Fa (Fa, La, Do)-Do(Do, Mi, Sol) et Sol(Sol, Si, Ré). Il ne reste plus ensuite qu’à écrire les notes dans l’ordre des sons (du grave à l’aigu par exemple): (Do Ré Mi Fa Sol La Si Do).

A partir des ces trois accords majeurs ont obtient donc une gamme majeure. Pour obtenir une gamme mineure il suffit de rendre mineure la tierce de chacun d’eux(en plaçant un bémol): Do Mib Sol – Sol Sib Ré – Fa Lab Do.

Notre gamme mineure est donc:
Les Gammes Relatives

Comparons la structure des intervalles dans une gamme mineure et dans une gamme majeure en les prolongeant un peu.

Les Gammes Relatives

Les séquences sont:
Maj = 2tons – 1/2 – 3 – 1/2 – 2 – 1/2 – 3 – 1/2 – 2 etc …
Min = 1ton – 1/2 – 2 – 1/2 – 3 – 1/2 – 2 – 1/2 – 3 etc …

On constate donc que dans la gamme mineure de Do la séquence des intervalles devient exactement la même que dans la gamme majeure à partir du Mib
1 ton – 1/2 – 2 – 1/2 – 3 – 1/2
Donc, si l’on commence en Mib, on obtient une gamme majeure formée des même sons que la gamme mineur
Gamme de Do Mineur: Do Ré Mib Fa Sol Lab Sib Do
Gamme de Mib Majeur: – – -Mib Fa Sol Lab Sib Do Ré Mib
Ces deux gammes sont dites relatives. Toute gamme majeure possède une gamme mineure relative et est elle-même relative de cette gamme mineure.
C’est ce qui explique qu’elles ont en solfège la même armure à la clef (même nombre de dièses ou de bémols). La gamme mineure ainsi définie est dite « naturelle ».

Les Gammes Relatives

Revenir au Sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.